J'irai marcher dans les flaques !

Hello Ladies !

A la même époque il y a 3 ans (déjà !) je vous parlais de mes bottes de pluie lire ici
Je ne les renie pas, loin de là, mais aujourd'hui je vous présente mon dernier gros, énorme serait plus juste, coup de coeur : la Chanteboot 160 d'Aigle.




J'ai redécouvert Aigle grâce à la visite de la nouvelle boutique de la marque sur Beaugrenelle Paris (ici) où on nous avait présenté le concept de ce magasin.

A l'image de la boutique historique située 139 boulevard Saint-Germain Paris 6ème, l'espace est pensé comme une véritable maison de famille avec du parquet, une ambiance chaleureuse, cosy mais je m'égare (un peu), revenons à mes bottes. 
Enfin pas tout de suite car il faut absolument que je vous parle histoire, promis pas longtemps mais là ça prend tout son sens.

Saviez-vous que la maison à 160 ans cette année ?
A l'origine c'est Hiram Hutchinson qui rachète à Charles Goodyear (le monsieur des pneus) son brevet de vulcanisation* du latex pour fabriquer des bottes puis il s'installe à Montargis et crée en 1853, la marque "A l'Aigle". Dans les année 20 la marque commence à mixer son caoutchouc avec de la toile pour des chaussures destinées aux premiers sports et loisirs. 
En 1967 la maison s'installe à Châtellerault et l'histoire continue jusqu'à maintenant.



Pourquoi vous ai-je parlé d'histoire ? Parce que justement c'est ce qui me fait aussi aimer cette marque. Qui enfant n'a pas porté des bottes en caoutchouc, Aigle de surcroît ? En petite bretonne que je suis, je n'y ai pas coupé et en grandissant, ce fût mes premières chaussures de randonnée, ma première saharienne et j'en passe. Comme vous le voyez c'est une histoire d'amour au long cours ....

Et lorsque la marque m'a offert une paire de la fameuse Chanteboot 160, éditée à l'occasion avec l'ancien logo "A l'Aigle", mes pieds ont frétillé d'impatience ! Le caoutchouc est extrêmement souple, la botte hyper confortable (encore plus que le modèle classique "Malouine") avec juste ce qu'il faut de hauteur de talon pour marcher confortablement. Bref j'ai craqué et en feuilletant le catalogue, d'autres modèles devraient suivre (entre autres ceux en Liberty) en plus de vêtements outdoor.

En attendant ces futurs achats voici les belles en quelques photos :








Petit plus du 12 au 26 octobre dans la boutique de Saint-Germain-des-Prés, une animation "Flashmat" vous permet d'être pris en photo devant la maison de campagne pour un portrait de famille, sympa non ?


Bibi votre serviteur et Johanna

Voilà donc mon coup de coeur chaussures mais très vite en suivront d'autres en photos et vidéos.

A bientôt les filles !

PS : Les Chanteboot chaussent assez grand, je fais un 37.5 et j'ai dû prendre une paire en 36 !
*quand le caoutchouc et le soufre sont chauffés ensemble, le produit devient plus stable en cas de variations de température. Ce procédé, appelé vulcanisation, est à la base de l'industrie du caoutchouc.

Commentaires

  1. C'est sure elles sont mimi mais les bottes en caoutchouc... J'y arrive pas. Un jour peut être... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ma belle !
      Si tu voyais les modèles Liberty .... et il y a des modèles qui arrivent aux chevilles, juste adorables :-) A te faire oublier que ce sont des bottes de pluie. Et ils ne font pas que du caoutchouc !

      Supprimer
  2. sympa les bottes et elles font combien ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir !
      Elles m'ont été offertes mais tu peux aller sur leur site internet pour voir les prix.
      Bonne soirée

      Supprimer
  3. C'est fou, je vous ai vu aujourd'hui chez Lush, je suis une vendeuse et vous m'avez donné votre adresse blog. J'y jette donc un coup d'oeil. Et je vois votre photo avec Johanna qui est entre autre une amie d'une très bonne amie à moi. Comme quoi le monde est minuscule.
    A bientôt
    Cécilia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le monde est petit en effet ! Johanna est une de mes amies et d'ailleurs elle m'a servi de modèle pour un tutoriel :-)
      Merci d'être passée sur le blog et j'espère vous y revoir bientôt.
      Yaël

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés